Il faut éviter le pire à Madagascar