Caravane 24 octobre 2009

Nazava ny fanehoankevitry ny Filoha Ravalomanana teto , omaly maraina manoloana izao dinika famahana ny krizy tanterahina aty Prétoria. “Tsy mbola tsy nisy mihitsy ny fifanarahana mialoha na ny fifanaovan-tsonia mialoha teo amin’ny ankolafy Rajoelina sy ny ankolafy Ravalomanana”, hoyizy. Nohamafisiny koa fa ny Filoha mozambikana teo aloha Joaquim Chissano ihany no mpanelanelana amin’ny famahana tanteraka ny krizy politika any Madagasikara. Nohamafisiny fa ny fanjakana afrikana tatsimo sy ny vondrona Sadc no tena mpikarakara voalohany izao fivoriana fampihaonana ny ankolafy efatra avy any Madagasikara izao. Ny Filoha afrikana tatsimo Jacob Zuma, mpanamora ny fihaonana. Mazava rahateo ny fitsipiky ny vondrona Sadc fa tsy afaka mitarika fihaonana fanelanelanana toy izao ny filoha am-perinasa amina firenena iray fa tsy maintsy filoha teo aloha amin’ny firenena eoanivon’ny Sadc ihany no mitarika izany. Misy ihany koa ny fitsipika tsy maintsy arahin’ny rehetra, araka ny nambaran’ny Filoha Ravalomanana. Nangataka fihaonana tamiko afakomaly ny sekreteram-panjakana frantsay misahana ny fiaraha-miasa Alain Joyandet sy ny Ambasadaoro amerikana any Madagasikara Niels Marquardt fa tsy afaka noraisiko satria tsy azo atao izany noho ny fitsipika amin’ny fanelanelanana na koa koa mety mampandringa ny fanelanelanana izany. Hentitra nyFiloha Ravalomanana manoloana izao dinikaizao. “ Ny fifanarahana efa tapaka sy natao sonia tany Maputo tamin’ny alalan’ny Maputo sy ny tovana fanampiny tany Addis-Ababa ihany no iaingana. Raha tsy izany dia tsy misy dikany ny zavatra atao aty. Tsy Filohan’ny tetezamita Atoa Andry Rajoelina, sy ny sisa… Momba ny Amin’izao fifampidinihana ho famahana ny krizy politika any Madagasikara izao dia tsy misy ny tena fandaharam-potoana hoe amin’izao ora izao dia izao no atao. Ny misy diamifandimby mihaonana amin’ny mpanelanelana ny filoha Chissano sy ny mpanamora izany fhaonana izany ny filohan’ny ankolafy 4, ny amin’izao fotoana izao dia mifandimby mihaona amin’Atoa Andry Rajoelina, ny filoha Marc Ravalomannana ary ny Profesora Zafy Albert izy ireo. Ny amiraly Didier Ratsiraka dia mbola tsy tonga eto Pretoria, raha ny vaovao azo farany dia amin’ny 3 ora tolakandro eto Pretoria izy no ho tonga aty Afrika Atsimo. Arak’izany dia mbola hitohy rahampitso ity fampihaonana ho famahana ny krizy any Madaghasikara ity.

Voir les photos de la caravane de Bordeaux

Ce 24 octobre 2009, les collectifs du GRAND SUD-OUEST se sont mobilisés pour éveiller et informer l'opinion publique de la Gironde sur le Coup d'Etat du 17 mars 2009 à Madagascar et les exactions perpétrés par les putschistes depuis : viols, kidnappings, assassinats, emprisonnements arbitraires des parlementaires, d'hommes et femmes politiques et d'autres légalistes. Depuis ce coup d'Etat le droit de l'homme et la liberté d'expression sont bafoués. Les richesses patrimoniales du pays sont pillées. La terreur y est généralisée.

Le caravaning fut une réussite. Les Bordelais se sont arrêtés au passage du cortège et ont été attentifs aux messages surtout quand le mégaphone interpellait 'Peuple de France, pays du Général de Gaulle et Pays des droits de l'homme…'
 
A chaque arrêt, à des endroits  stratégiques bien fréquentés, nous avons distribué des prospectus et échangé avec les Amis de Madagascar, très surpris d'apprendre les regrettables réalités de la Grande Ile.
 
Nous remercions vivement les autorités  bordelaises qui nous ont permis d'organiser cette manifestation.
 
Nous remercions également les Malgaches ainsi que les Amis de Madagascar  venus nombreux nous soutenir.
 
Nous réitérons notre invitation à tous les épris de Liberté et de Démocratie à nous rejoindre aux prochaines manifestations de soutien au Peuple Malgache.               

Izay mitambatra vato…, Ny akanga maro tsy vakin'amboa
L'union fait la force



Voir les photos de la caravane de Paris

Aujourd'hui, samedi 24 octobre, la caravane de sensibilisation de la population française à travers les grandes artères de Paris a reçu de nouveau un franc succès. Les passants tout au long du cortège de voitures décorées aux couleurs de Madagascar et à l'effigie du Président Ravalomanana, ont été très réceptifs aux tracts distribués. Beaucoup sont venus spontanément en demander et s'inquiètent de la situation qui prévaut au Pays.

La situation de détenus politiques qui sont encore de plus de 70 à Madagascar est l'une des principales revendications de cette caravane de sensibilisation. La population française, très attentive, posent beaucoup de questions et donnent même des conseils pour faire sortir ces détenus au plus vite.
L'intérêt que porte la grande majorité des passants sur nos actions nous réconforte et nous conforte dans la continuation de la lutte que nous, collectif GTT Gasy Tia Tanindrazana, avons commencée dès le 14 mars 2009,  trois jours avant le coup d'état ignoble de Andry Rajoelina.

La situation des détenus politiques doit être l'unique préalable à toute négociation, car la libération de tous ces prisonniers arrêtés arbitrairement fait partie des accords de Maputo I, accords signés par toutes les parties mais jamais respectés par ce pouvoir putschiste de Andry Rajoelina. Comment, dans ces conditions, pourrait-on encore faire confiance et entamer une nouvelle négociation avec une personne qui ne respecte pas l'engagement qu'il a signé devant temoins et la communauté internationale ?

Nous réclamons donc le respect  dans leur intégralité des décisions signées par les quatre mouvances lors de Maputo I. Qu'aucune nouvelle négociation ne puisse être entamée sans que les  éccords signés lors de la première ne soit appliqués.

Collectif GTT Gasy Tia Tanindrazana
collectif-gtt.org

Le collectif GTT Gasy Tia Tanindrazana organise une

caravane de sensibilisation
samedi 24 octobre 2009

RDV 14h
PARIS Place de la République
BORDEAUX Pessac Université

pour la

sensibilisation de l'opinion publique française
à la cause des patriotes légalistes

ET SOUTIEN AU CHEF DE FILE

DE LA MOUVANCE RAVALOMANANA

à la veille du rendez-vous important du 3 au 5 nov. 2009

dans les grandes avenues de Paris : de la Place de la République à Montparnasse,
ainsi que dans les grandes avenues de Bordeaux.